Aflam, 6e Rencontres internationales de cinéma

La “famille” est au coeur de cette édition. Dans ce monde en bouleversement, les vies basculent entre espoir et désillusion. Des familles se séparent, se divisent, ou tentent de se retrouver. Les liens et les repères se délitent et ce sont d’autres modèles, autrefois imposés par les sociétés, qui prennent forme. Les protagonistes des films de notre sélection, souvent des femmes (réalisatrices, militantes, poétesses), essaient de trouver d’autres voies pour s’exprimer. « Devant l’horreur de la guerre, le sentiment qui m’a envahie m’a menée nécessairement vers de nouvelles formes d’expression. Je ne pouvais plus expliquer la guerre, il fallait que j’en parle autrement. » affirmait la réalisatrice Jocelyne Saab disparue il y a peu. Ils.elles manifestent leur révolte en affirmant leur désir de liberté, le choix d’aimer et leur volonté de vivre ouvertement leur sexualité dans des sociétés en pleine transformation.

Pendant une semaine, Aflam invite le public à venir à la rencontre de nombreux réalisateurs.trices, professionnel.le.s et spécialistes invité.e.s, à participer aux débats qui suivront les projections et à assister aux “Café-ciné” et à une master class, pour aller plus loin dans la découverte des réalisateurs.rices présenté.e.s et réfléchir aux lignes fortes qui se dégagent de la sélection des films récents. A noter cette année, une journée d’échange organisée avec nos partenaires de l’autre rive sur la place des femmes dans le cinéma.

Le festival marque par ailleurs l’aboutissement du travail de l’équipe de médiation d’Aflam tout au long de l’année et rassemble les publics (réseaux associatif et scolaire) déjà impliqués dans la découverte du cinéma à travers les “Ecrans” mensuels et les nombreux ateliers.

Ce sera également l’occasion d’un temps fort autour du patrimoine cinématographique arabe et le parcours d’un réalisateur. La section “Un cinéaste, un parcours” sera dédiée à l’œuvre de Youssef Chahine (1926-2008) avec une programmation de films restaurés et sous-titrés à l’occasion du dixième anniversaire de sa disparition.

Nous poursuivons notre ouverture “Au-delà des frontières” avec une sélection de films serbes récents dont les thèmes historiques ou d’actualité résonnent, étrangement, avec les films des cinéastes des pays arabes qui sont au cœur de notre programme.

Lieu de rencontres et d’enrichissements entre les cinéastes arabes et les cinéastes internationaux, le festival poursuit sa vocation à diffuser et à faire connaître le cinéma arabe à Marseille et en région, mais aussi lors de ses itinérances en France (notamment en partenariat avec l’IMA-Tourcoing et Le Fresnoy-Studio national des arts contemporains) et en Méditerranée (en partenariat avec les Instituts français de Jérusalem, d’Alger, de Beyrouth, de Khartoum et du Caire).

Souad El Tayeb, présidente et Delphine Leccas, directrice artistique

L'actualité des Rencontres